Conférences Habiter l’exil – Penser les lieux à partir des processus de création

« Cette existence est un exil au sens le plus fort : nous n’y sommes pas, nous sommes ailleurs et jamais nous ne cesserons d’y être. »

Comment la création artistique permet-elle de penser le traumatisme des sujets en situation d’exil résultant de situations extrêmes (guerres etc.) ? Comment la création peut-elle témoigner des vécus individuels et collectifs afin de consigner les récits de vie pour un travail de mémoire ? Comment enfin donner forme à l’inénarrable, à l’impensable de la violence faite aux corps?

C’est en collaboration avec Pandora, l’Association Française de Recherche sur les Processus de Création que l’EEPA s’est engagée dans la réflexion autour de ces questions. Les journées nomades, à Paris, à Vienne, à Odessa, ont abordé ces questions nourries de références aux artistes, aux écrivains, aux récits des chercheurs qui ont témoignés de ce lieu atopique qu’est l’exil. Nicole Aknin, directrice et fondatrice de l’EEPA et Jacques Schecroun, enseignant à l’EEPA étaient parmi les intervenants.

Les journées se sont déroulées en deux volets : les 14 et 15 février 2019 à Paris puis le 05 juillet 2019 à Vienne.

Comments are closed.

Copyright© EEPA 2019 | Mentions Légales